Νεκυία

Νεκυία #3

Les Rêveurs entre eux l'appelaient l'antichambre du rêve. Pour les autres, elle était un gros cube parfaitement hermétique, dans lequel on ne pénétrait pas, et qui fascinait. Mais pour eux, elle était devenue un lieu, très reculé, très secret, de leur conscience, différent pour chacun. Un lieu qui contenait le noyau même de leur être. Chaque Rêveur le ressentait ; aucun n'en parlait.

Dimitri, ou la science des ombres (10)

Il se colla contre le tableau, dans le geste d’un homme qui désire ardemment disparaître. Il s’imprégna de l’incroyable pureté qui, par son regard, par sa chair frémissante, y advenait, cette pureté d’une complexité redoutable qui rendait l’acte de peindre à son énigme la plus manifeste – une sensualité métaphysique qui écrasait le spectateur de sa force aérienne et le révélait à lui-même.

Νεκυία #1

Le plus étrange avait été sans doute la disparition progressive des cimetières. Les rares qui choisissaient encore d’enterrer leurs morts le faisaient en des lieux souterrains, dont on se transmettait le secret d'initié en initié. Non que ce fût interdit, mais ils préféraient se cacher, préserver la délicate intimité de l'adieu définitif. Choisir la mort était devenu une revendication que plus personne n'entendait.

Déchiffrer la littérature, déchiffrer le monde

La littérature est une énigme. Elle l'est par son inhérente ambiguïté, et parce que chaque texte est une question au monde, sur le monde. Elle n'est ni vraiment un reflet du réel, ni vraiment sa recréation par la force de l'imaginaire, elle est l'énigme du réel mise à nu et offerte à sa résolution. Bien sûr, celle-ci n'est jamais atteinte ; on ne résout pas le réel, pas plus qu'on ne lui échappe, même en inventant des histoires.

Cixin Liu et le paradoxe de Fermi

Dans sa trilogie Le Problème à Trois Corps, l'auteur de science-fiction chinois Cixin Liu propose une nouvelle réponse au paradoxe de Fermi. Au début des années 50, le physicien Enrico Fermi énonçait le paradoxe qui a pris son nom: alors que notre galaxie contient très probablement - et cela a été confirmé depuis par les observations astronomiques - de nombreuses exoplanètes semblables à la Terre, alors que, en toute logique, la plupart de ces exoplanètes ont comme la nôtre probablement vu la vie s'épanouir jusqu'à l'apparition d'une civilisation technologique, comment se fait-il que les extraterrestres ne nous ont pas encore rendu visite?