Dimitri, ou la science des ombres (6)

Il demeura longtemps, en errance, dans cette ville qu’il connaissait si bien. Sa vie était devenue un bouleversement sans fin. Tout ce qui avait eu lieu avant s’était figé en une longue traîne glacée, étrangement insignifiante – le passé d’un autre qu’il peinait à reconnaître. Le visage de Violetta restait en lui comme un appel, lancé autrefois, qu’il n’avait pas voulu entendre.